Murielle Mumu , une plume gaboma qui enchante .

Son prénom c’est Murielle . Elle nous vient du GABON et  fait partie de cette nouvelle génération de chroniqueuses qui même amatrices, font rêver des lecteurs et des lectrices de part le monde  à travers  leurs écrits qui révèlent une autre image du jeune continent  .

Le 17 mars 2018 , Mumu publiait sa première histoire sur Muswada intitulée << Secret de famille >> . On ne le savait pas encore , mais  le futur allait très vite confirmer le talent de cette jeune passionnée qui quelques mois après cette aventure va publier << S‘aimer une bonne fois pour toutes >>… L’histoire qui deviendra la plus lue de la plateforme avec plus 600 000 vues , 28 000 kiffs et 11 000 commentaires à la date où nous publions cet article .

La Team Muswada s’est rapprochée de l’autrice qui a accepté de nous accorder une interview dans laquelle elle se dévoile un peu plus à travers les questions des lecteurs et lectrices de Muswada .

Team Muswada : comment vous allez Murielle Mumu ? Merci d’avoir accepté de nous accorder cette interview.

Murielle Mumu: Je vais très bien la Team Muswada, j’espère que vous aussi et tout le plaisir est pour moi, c’est un honneur d’être interviewée aujourd’hui, j’ai l’impression d’être une star, c’est super (rires)

Team Muswada : Pourriez-vous vous présenter aux lecteurs en quelques phrases ?

Murielle Mumu:   Alors, Murielle est mon véritable prénom, Mumu est bien évidemment mon surnom, Je suis une jeune femme originaire du Gabon.  En ce qui concerne mon âge je préfère garder le mystère, mes lectrices ont plusieurs fois voulu deviner mon âge sans succès (rires) donc pour l’instant gardons le mystère. Je ne suis pas mariée, enfin pour l’instant et je n’ai pas d’enfants mais j’espère en avoir plus tard.

Team Muswada : Murielle Mumu fait quoi dans la vie à part l’écriture ?

Murielle Mumu: À part l’écriture je consacre mon temps à mes études, je lis, je me ballade et j’adore les voyages donc quand j’en ai l’occasion je découvre de nouvelles choses dans mes expéditions et j’aime aussi la photographie et la cuisine.

Team Muswada : Parlez-nous un peu de votre passion pour l’écriture. Quand et comment avez-vous décidé de vous mettre à écrire ?

Murielle Mumu:  Il faut d’abord savoir que je suis une passionnée de lecture. Je lis beaucoup, j’ai une collection de grands classiques africains que je n’échangerai pour rien au monde, mes livres ce sont mes trésors (rires). Et l’écriture était un peu comme une évidence pour moi, je ne me suis jamais poser la question de savoir si j’étais capable d’écrire ou non, tout s’est fait naturellement, j’ai commencé à écrire très jeune (12 ans) et jusqu’à maintenant je continue de le faire et j’espère continuer encore longtemps.

Team Muswada : Comment vous vient votre inspiration ? Comment arrivez-vous à la dompter ? Et surtout comment faites-vous pour que vos écrits soient aussi réalistes ?

Murielle Mumu : À chaque fois que l’on me pose la question sur la source de mon inspiration j’ai toujours du mal à y répondre. Je ne m’inspire pas d’un truc en particulier, une phrase, une situation ou même un débat entre ami(e)s peuvent m’inspirer, mais tout vient généralement de ma tête. J’ai un esprit très créatif ce qui fait que je n’ai pas besoin de chercher l’inspiration très loin. Et en ce qui concerne le réalisme je dirai que c’est ma signature littéraire, c’est important pour moi de créer des personnages qui évoluent dans des situations que n’importe qui peut rencontrer dans son quotidien. Pour moi l’écriture est un moyen qui permet de rêver tout en conservant la réalité avec ses qualités et ses défauts.

 

 

 

Team Muswada : Quels outils utilisez-vous au quotidien pour écrire ?

Murielle Mumu: Je me sers de mon ordinateur portable mais aussi de mon téléphone, il m’arrive de ne pas avoir mon ordinateur à ma portée ou d’être trop fatiguée pour l’utiliser alors je me tourne vers mon téléphone pour écrire mais je suis aussi fidèle à la feuille de papier et au stylo.

Team Muswada : Comment faites-vous pour garder un bon rythme d’écriture ?

Murielle Mumu : Moi-même je me pose très souvent cette question (rires), je suis une personne qui aime tenir ses engagements et devoir satisfaire son lectorat de façon régulière est comme un engagement pour moi, ça me tient vraiment à cœur et il m’est aussi arrivé de tomber sur des magnifiques histoires et constater par la suite qu’il n’y aura jamais de fin. C’est assez frustrant mais il faut aussi comprendre que ce sont souvent des imprévus qui poussent un auteur à ne plus continuer son histoire, on a nos vies à gérer aussi. Mais je m’arrange à être régulière, un peu trop même parfois (rires).

Team Muswada : Comment avez-vous connu Muswada ? Et que pensez-vous de cette plateforme ?

Murielle Mumu : Si mes souvenirs sont bons, j’ai connu Muswada sur une page Facebook, une chroniqueuse se plaignait du plagiat incessant qu’il y’a sur Facebook et plusieurs lectrices lui ont conseillé d’aller sur Muswada, j’ai donc fait des recherches pour savoir ce que c’était et ensuite j’ai installé l’application Muswada sur mon téléphone. Je trouve que Muswada est une très belle plateforme, en tant que jeune femme africaine, avoir accès aussi facilement à des histoires africaines écrites par des africain(e)s c’est juste formidable et grâce à cette application j’ai eu la confirmation qu’ils y’a des auteurs en herbe qui ont vraiment du talent, il y’a de véritables pépites qui ne sont malheureusement pas connu du grand public.

 

Team Muswada : Qu’est-ce que ça fait d’être l’autrice de l’histoire  la plus lue de la plateforme ?

Murielle Mumu : Honnêtement je ne m’y attendais pas. J’ai encore du mal à réaliser qu’il y’a autant de personnes qui ont eu à lire l’une de mes histoires au point où elle soit devenue l’histoire la plus lue de la plateforme, ça me fait vraiment plaisir et en même temps ça me conforte dans l’idée que le travail acharné donne de bons fruits. De toutes mes histoires jusqu’à maintenant, « S’aimer une bonne fois pour toutes » est celle qui m’a le plus épuisée physiquement et émotionnellement. J’ai beaucoup investi de mon temps et de mon énergie dans cette histoire, j’ai aussi abordé des sujets qui ne me concerne pas personnellement et qui nécessitaient que je fasse des recherches pour ne pas me planter et d’une certaine façon j’y ai mis de ma personne à travers certaines émotions, certaines situations. En gros je suis fière d’être celle qui a eu à écrire cette histoire et j’espère pouvoir continuer à servir à mes lecteurs des histoires aussi belles que celle-ci.

Team Muswada : Que pensez-vous de la littérature Africaine aujourd’hui ? Et surtout comment vous la voyez évoluer d’ici 10 ans.

Murielle Mumu: La littérature africaine n’a absolument rien à envier à aucune autre, comme je le disais plus haut je suis une passionnée de lecture et la littérature africaine est ma préférée, je préfère lire des histoires où je me retrouve en tant qu’africaine. Et aujourd’hui la littérature africaine démontre clairement qu’en Afrique il n’y a pas que la colonisation, l’esclavage, le mariage forcé, etc. Tous ces thèmes sont ceux qu’on retrouve généralement dans nos classiques littéraires et c’est très important

de les lire, ils font partie de notre histoire, je suis la première à être admirative de tous ces grands auteur(e)s qui ont magnifiquement développés ces thèmes mais d’un autre coté il faut aussi montrer qu’il n’y pas que ça en Afrique, chez nous il y’a aussi l’amour, la passion, la sensualité, la bonté, l’amitié, la famille et j’en passe. Et je suis sûre et certaine que dans 10 ans la littérature africaine sera appréciée à sa juste valeur, aujourd’hui il y’a déjà des auteur(e)s africain(e)s dont on parle dans plusieurs continents et je pense que cela ira encore plus loin, de la même manière dont nous étudions dans nos programmes scolaires les œuvres littéraires occidentales, c’est de cette même manière que  les œuvres africaines doivent être aussi étudiées.

 

Team Muswada : Avez-vous des livres publiés ou des histoires en vente sur Amazon ?

Murielle Mumu: Pour l’instant, non. Je n’ai pas encore de livres publiés et je ne me suis pas lancé dans la vente mais si cela se fait un jour je vous informerai.

Team Muswada : Avez-vous déjà soumis certains de vos manuscrits à des maisons d’édition ?

Murielle Mumu: Non, je n’ai jamais envoyé mes manuscrits à des maisons d’édition. Mais par contre j’ai la chance d’avoir des ami(e)s, des connaissances qui sont des écrivains confirmés et ils m’ont plusieurs fois conseillés de me faire publier en me proposant des maisons d’éditons, certains pensent même que je fais du gâchis en gardant mes manuscrits pour moi (rires) mais je pense que cela se fera certainement, on verra bien.

Team Muswada : Avez-vous songé à une adaptation cinématographique de vos romans ?

Murielle Mumu : Honnêtement non, mais je pense que c’est envisageable, ça pourrait le faire, si une production de cinéma s’intéresse à mes histoires j’en serai ravie, j’ai peut-être un don caché de scénariste aussi (sourire).

Team Muswada : A quel personnage de vos histoires vous vous identifiez le plus ?

Murielle Mumu: Le personnage au quel je m’identifie le plus s’est Mélina Anguilet, une amie a même eu à me dire qu’elle trouvait que je ressemblais beaucoup à Mélina, calme mais dangereuse. Mélina Anguilet est une jeune femme posée, mature, sensible mais qui sait aussi avoir de la poigne, c’est ainsi que je suis (sans vouloir me vanter bien-sûr), elle est très tolérante, elle prend beaucoup sur elle mais quand elle décide de poser des limites c’est difficile d’y faire face si on ne sait pas s’accrocher et sa vision de la vie ainsi que ses principes ont des similitudes à ceux que j’affectionne.  Et pour être honnête je suis aussi têtue qu’elle (rires), ce personnage n’est pas totalement Murielle Mumu mais comparer aux autres personnages c’est celui auquel je m’identifie aisément.

Team Muswada : Concernant vos personnages : Quand est ce que le vampirisme de Rodney prendra fin ? Candice n’est pas lesbienne par hasard ?

Murielle Mumu : (rires) Mon Dieu !  Mais qu’est-ce que mes lectrices ont avec Rodney ? Le pauvre (rires), j’adore cette question. En tout cas, le vampirisme de Rodney n’est pas prêt de s’arrêter, vampire un jour, vampire toujours (rires). Candice ? Mais non, elle n’est pas lesbienne, c’est juste une jeune femme pleine d’attention et au grand cœur.

Team Muswada : Merci pour cette belle interview qui tend vers sa fin, un dernier mot à vos lecteurs ?

Murielle Mumu: Je tiens à dire un grand MERCI à mes lecteurs/lectrices, ce beau monde est devenu comme une petite famille pour moi et je dirai même que j’ai une relation spéciale avec mes lectrices, nous échangeons comme si nous nous fréquentions dans la vie de tous les jours et ça fait plaisir. Il m’arrive de lire les commentaires que ces personnes postent sous mes chapitres et de rire aux éclats, j’adore échanger avec elles, ça me met de bonne humeur et même si parfois nous ne sommes pas d’accord sur certains point je m’arrange à ce qu’il y’ait toujours de la courtoisie et le respect dans les échanges, c’est important. Et aussi j’aimerai dire un gigantesque MERCI à toutes ces personnes qui m’encouragent à travers les messages, les commentaires, certaines me lisent depuis mes débuts et ne m’ont jamais lâché jusqu’à ce jour, votre Mumu vous aime très fort, bisous.

 

 

 

7 commentaires sur “Murielle Mumu , une plume gaboma qui enchante .”

  1. J’adore tes histoires, bien que j’ai été absente longtemps, now je suis de retour 😍😎 et très à jour😊😊😊…

Laisser un commentaire